Partenaires

CNRS
Logo Paris 1 Logo Paris 4

Rechercher

sur ce site

sur web cnrs

Nos coordonnées

Ce site de l’UMR SIRICE n’est plus actualisé depuis septembre 2017.
Il est appelé à disparaître, remplacé par le nouveau site qui se trouve désormais à l’adresse suivante : www.sirice.eu

-------

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

UMR SIRICE

Bureau F 628

17 rue de la Sorbonne

75231 Paris cedex 05

mail : sirice@univ-paris1.fr


Accueil du site ::  Les membres :: 

Krebs Roland

Professeur émérite à l’Université de Paris-Sorbonne (Paris IV)

Centre Universitaire Malesherbes - UFR d’Etudes Germaniques 108 boulevard Malesherbes 75017 Paris 01 43 18 41 00

rolandkrebs@club-internet.fr

  • 1965 : Agrégation d’allemand
  • 1983 : Doctorat d’Etat en Etudes Germaniques
  • 1965-1968 : Professeur agrégé au Lycée Clémenceau de Reims
  • 1968-1988 : assistant, maître-assistant, professeur à l’Université de Reims
  • 1988-2005 : Professeur à l’Université de Paris IV - « Littérature allemande classique et romantique ».
  • Président de l’Association pour le Développement des Etudes Germaniques en France et président du jury du Prix Pierre Grappin
  • Vice-président de la Société Goethe de France

Informations sur les activités actuelles de recherche et d’enseignement

Séminaire sur la littérature de voyage allemande au XVIIIe siècle.

Préparation d’un ouvrage sur Goethe destiné au public français.

Publication des actes du colloque « Schiller publiciste - Schiller als Publizist » en collaboration avec Raymond Heitz

Projets

A.W. Schlegel et la littérature française

Publications

Ouvrages personnels ou direction de publications collectives

  • L’Idée de « Théâtre National » dans l’Allemagne des Lumières. Wiesbaden : Otto Harrassowitz, 1985 ( Wolfenbüttler Forschungen 28 ) - Prix Strasbourg 1986.
  • (dir.) : Recherches nouvelles sur l’Aufklärung. Reims : Presses Universitaires de Reims, 1987.
  • (codirection avec J.M.Valentin) : Théâtre, nation et société en Allemagne au XVIIIe siècle. Nancy :Presses Universitaires de Nancy 1990.
  • (codirection avec P.Grappin et J. Moes) : La Révolution américaine vue par les périodiques de langue allemande 1773-1783. Paris : Didier :Erudition 1992.
  • (dir.) : Karl Philipp Moritz et l’autobiographie. Numéro thématique de la revue Etudes Germaniques 50 (1995,1).
  • (dir.) : Jacob Michael Reinhold Lenz. Numéro thématique de la revue Etudes Germaniques 52, (1997,1)
  • (codirection avec P.A. Bois et J. Moes) : Les Lettres françaises dans les revues allemandes du XVIIIe siècle. Bern, Berlin, etc. : Peter Lang, 1997, (Convergences Nr. 4)
  • (codirection avec P.A. Bois et R. Heitz) : Voix conservatrices et réactionnaires dans les périodiques allemands de la Révolution française à la Restauration. Bern, Berlin, etc. : Peter Lang 1999 ( Convergences Nr. 13).
  • (codirection avec R. Heitz) : Théâtre et « Publizistik » dans l’espace germanophone au XVIIIe siècle / Theater und Publizistik im deutschen Sprachraum im 18. Jahrhundert. Bern, Berlin, etc. : Peter Lang, 2001 ( Convergences Nr. 22).
  • (direction) : Friedrich Schiller. La modernité d’un classique. Numéro thématique de la Revue Germanique Internationale, 22/2004.
  • (codirection avec J. Doll) : Goethe et l’Orient. Le Divan occidental-oriental. Numéro thématique de la revue Etudes Germaniques 60/2005.
  • Helvétius en Allemagne ou la tentation du matérialisme. Paris,2006, Honoré Champion, 392 p.
  • (codirection avec Raymond Heitz) : Schiller publiciste. Schiller als Publizist. Bern, Berlin…Peter Lang 2007 (= Convergences 42 ).
  • Johann Wolfgang Goethe. Paris : Belin 2010 (« Voix allemandes »)

Articles ou contributions à des ouvrages collectifs

  • « Une source française de l’idée de Nationaltheater ». In : Etudes Germaniques 25/1970, p. 325-321.
  • « Les Lettres françaises et germaniques de Mauvillon et leur réception en Allemagne ». In : Dix-Huitième Siècle 14/1982, p. 377-390.
  • « Une revue de l’Aufklärung viennoise : L’Homme sans préjugés de Joseph von Sonnenfels ». In : Pierre Grappin (dir..) : L’Allemagne des Lumières. Périodiques. Correspondances. Témoignages. Paris : Didier-Erudition 1982, p. 215-233.
  • « La naissance des théâtres nationaux en Europe ». In : Etudes Germaniques 39/1984, p. 414-418 ( Rubrique : « Notes et discussions »).
  • « La critique de la tragédie amoureuse française par l’Aufklärung ». In : Jean Moes, Jean-Marie Valentin (dir.) : De Lessing à Heine. Un siècle de relations littéraires et intellectuelles entre la France et l’Allemagne. Hommage à Pierre Grappin. Paris : Didier :Erudition 1985, p. 215-233.
  • « La traduction par Lessing de L’Art du Théâtre de François Riccoboni et sa réception en Allemagne. » In : Cahiers d’Histoire littéraire comparée, Nr. 8-9. Paris : Didier-Erudition 1986, p. 133-143.
  • « La France jugée par Gottsched, ennemie héréditaire ou modèle culturel ? ». In : Gonthier-Louis Fink (dir.) : Cosmopolitisme, Patriotisme et Xénophobie au siècle des Lumières. Strasbourg 1987, p. 159-173. Egalement in : Revue d’Allemagne 18/1986, p. 585-599.
  • « Le théâtre de l’Aufklärung, un théâtre à la recherche de son public ». In : Roland Krebs (dir.) : Recherches nouvelles sur l’Aufklärung. Reims : Presses Universitaires de Reims 1987, p. 5-19.
  • « Tragédie nationale et patriotisme. Le Siège de Calais de de Belloy jugé par les écrivains allemands (Lessing, Sturz, Sonnenfels, v. Ayrenhoff ». In : A. Finck et G. Gréciano (dir.) : Germanistik aus interkultureller Perspektive. Hommage à G.L. Fink. Strasbourg, 1988, p. 61-75.
  • « Le classicisme allemand est-il un néoclassicisme ? ». In : Etudes Germaniques, 43/1988, p. 354-358 (Rubrique : « Notes et discussions »).
  • « Modernität und Traditionalität in Gottscheds Theaterreform ». In : Wilfried Barner (Hrsg.) : Tradition, Norm, Innovation. Soziales und literarisches Traditionsverhalten in der Frühzeit der deutschen Aufklärung. München : Oldenbourg, 1989, p. 125-145.
  • « L’Aufklärung à Ulm : les revues de Johann Martin Miller et de Johannes Kern ». In : Pierre Grappin, Jean Moes (dir.) : Sçavantes délices. Périodiques souabes au siècle des Lumières. Paris : Didier Erudition, 1989, p. 217-239.
  • « Quand les comédiens s’adressent à leur public. Essai d’analyse de quelques Theaterreden de la fin du XVIIIe siècle ». In : R. Krebs, J.M. Valentin (dir.) : Théâtre, nation et société en Allemagne au XVIIIe siècle. Nancy : PUN, 1990, p. 107-125.
  • « Lessing a-t-il inventé la comédie allemande ? Réflexions sur Minna von Barnhelm. » In : Le Texte et l’Idée, 5/1990, p. 25-51.
  • « Les notions de peuple et de populace dans la théorie dramatique allemande du XVIIIe siècle ». In : Revue française d’histoire du livre, 59/1990 , p. 283-294.
  • « Hermann au temps des Lumières. A propos du motif germanique dans le théâtre allemand et français au XVIIIe siècle ». In : Regards sur le XVIIIe siècle allemand. Cahiers d’Etudes Germaniques, 22/1992, p. 179-190.
  • « Helfrich Peter Sturz, témoin et juge de la vie culturelle française ». In : M. Grunewald, J. Schlobach (dir.) : Médiations/ Vermittlungen. Aspects des relations franco-allemandes du XVIIe siècle à nos jours. Aspekte der deutsch-französischen Beziehungen vom 17. Jahrhundert bis zur Gegenwart. Bern : Peter Lang 1992, p. 181-196.
  • « Le Deutsches Museum et l’indépendance américaine ». In : R. Krebs, Jean Moes (dir.) : La Révolution américaine vue par les périodiques de langue allemande 1773-1783. Paris : Didier Erudition, 1992, p. 1-14.
  • « Gottsched, traducteur et commentateur de Fontenelle ». In : W. Schneiders (Hrsg.) : Aufklärung als Mission - La Mission des Lumières. Akzeptanzprobleme und Kommunikationsdefizite. Marburg : Hitzeroth, 1993, p. 207-220.
  • « L.A.V. Gottsched und die Vermittlung der französischen Komödie“. In : Michel Espagne, Matthias Middel ( Hrsg.) : Von der Elbe bis an die Seine. Kulturtransfer zwischen Sachsen und Frankreich im 18. und 19. Jahrhundert. Leipzig : Leipziger Universitätsverlag, 1993, p. 90-104.
  • Compte rendu critique de l’ouvrage de Wolfgang Bender (Hrsg.) : Schauspielkunst im 18. Jahrhundert. Grundlagen. Praxis. Autoren (1992). In : Das Achzehnte Jahrhundert. Mitteilungen der Deutschen Gesellschaft für die Erforschung des 18. Jahrhunderts (rubrique : „Aus der Forschung“) 17/1993, p. 203-206.
  • Articles pour le Dictionnaire Universel des Littératures sous la direction de Béatrice Didier. Paris : PUF 1994 : « Aufklärung » (t.1, p. 253-255), « Göttinger Hain » (t. 2, p. 1373-1374), « Gottsched » ( t. 3, p. 1373-1374), „Lessing“ (t. 2, p. 2043-2045), „Sturm und Drang“, ( t.3, p. 3637 - ?
  • « Lenz et le Sturm und Drang ». In : Etudes Germaniques, 48/1994, p. 195-197, (rubrique : « Notes et discussions).
  • « Von der Liebestragödie zum politisch-vaterländischen Drama. Der Hermannstoff im Kontext der deutsch-französischen Beziehungen. Zu J. E. Schlegels und Justus Mösers Hermannstücken.“. In : R. Wiegels, W. Woesler (Hrsg.) : Arminius und die Varusschlacht. Geschichte, Mythos, Literatur. Paderborn, München, Wien, Zürich : Schöningh 1995, p. 291-308.
  • « De la chaire à la scène. Réflexions sur la quête théâtrale d’Anton Reiser ». In : Etudes Germaniques, 50 /1995, p. 41-57.
  • « Les cris de Philoctète. La représentation de l’homme souffrant selon Lessing et Schiller. Esthétique et anthropologie ». In : J.M. Paul (dir.) : Images de l’homme au XVIIIe siècle. Esthétique, Littérature, Philosophie. Nancy : PUN, 1995, p. 55-69.
  • « Herder, Goethe und die ästhetische Diskussion um 1770. Zu den Begriffen „ énergie“ und „Kraft“ in der französischen und deutschen Poetik.“ In : Goethe-Jahrbuch, 112/1995, p. 83-96.
  • « Le Sturm und Drang comme avant-garde littéraire. » In : M. Gilli ( dir.) : Le Sturm und Drang. Une rupture ? Besançon, Paris : Annales littéraires de l’Université de Besançon, 1996, p. 11-23.
  • « L’idée d’énergie dans l’esthétique du Sturm und Drang ». In : Recherches Germaniques , 26/1996, p. 3-18.
  • « ‚Schmähschrift wider die weiseste Vorsehung’ oder ‚Lieblingsbuch aller Leute von Verstand’ ? Zur Rezeption des Candide in Deutschland.“ In : Ernst Hinrichs, Roland Krebs, Ute van Runset : „Pardon, mon cher Voltaire...“ Drei Essays zu Voltaire in Deutschland. Göttingen : Wallstein, 1996, p. 87-124.
  • « Lenz, lecteur de Goethe : Über Götz von Berlichingen. » In : Etudes Germaniques, 52/1997, p. 65-78.
  • Articles „ Goethe“ ( p. 498-499) et « Schiller » (p. 1077-1078). In : Dictionnaire du XIXe siècle. Sous la direction de Madeleine Ambrière. Paris : PUF, 1997.
  • Article « Gottsched » avec bibliographie et textes choisis. In : Patrimoine littéraire européen sous la direction de Jean-Claude Polet, t. 9 : Les Lumières de l’Occident à l’Orient 1720-1788. Paris, Bruxelles : De Boeck Université 1997, p. 402-408.
  • Articles „ Rameaus Neffe“ et „Versuch über die Malerei“. In : Goethe-Handbuch. Hrsg. von Bernd Witte et alii. Bd. 3 Prosaschriften. Stuttgart, Weimar : Metzler, 1997, p. 506-517. Article „Diderot“, ibid., Bd. 4.1. Personen, Sachen, Begriffe A-K, 1997, p. 206-208.
  • « La question du rêve dans l’anthropologie des Lumières. L’exemple du Magazin zur Erfahrungsseelenkunde. » In : Cahiers d’Etudes Germaniques, 33/1997, p. 41-50.
  • « La réception de Candide dans les périodiques allemands ». In : P.A. Bois, R. Krebs, J. Moes (dir.) : Les Lettres françaises dans les revues allemandes du XVIIIe siècle / Die französische Literatur in den deutschen Zeitschriften des 18. Jahrhunderts. Bern, etc : Peter Lang 1997, p. 259-272.
  • Compte rendu critique de Lexikon der Aufklärung hrsg. von Werner Schneiders (München 1995). In : Achtzehntes Jahrhundert 21/1997, p. 303-305.
  • « Entre métaphysique et psychologie. L’amitié dans Don Carlos. » In : Christine Maillard (dir.) : Friedrich Schiller : Don Carlos. Strasbourg : Presses Universitaires de Strasbourg 1998, p. 143-158.
  • « Lenz’ Beitrag zur Werther-Debatte : Die Brief über die Moralität der Leiden des jungen Werthers.“ In : Aufklärung 10/1998 („Die deutsche Aufklärung im Spiegel der neueren französischen Aufklärungsforschung“), p. 67-79.
  • « Die frühe Theaterkritik zwischen Bestandsaufnahme der Theaterpraxis und Normierungsprogramm ». In : Erika Fischer-Lichte, Jörg Schönert (Hrsg.) : Theater im Kulturwandel des 18. Jahrhunderts. Inszenierung - Musik - Sprache. Göttingen : Wallstein 1999, p. 463-482.
  • « Les souffrances du jeune Werther lues par Goethe ». In : Revue Germanique Internationale 12/1999, p. 47-59.
  • « Le Précepteur ou du bon usage de la citation. ». In : Michel Vanoosthuyse (dir.) : Brecht 98. Poétique et politique. Montpellier : Bibliothèques d’Etudes germaniques et Centre-Européennes 1999, p. 145-156.
  • « Redécouvrir Kaiser ». In : Le Lac d’Argent. Livret-programme de l’Opéra Eclaté. 1999, p. 6-11.
  • « Le théâtre antirévolutionnaire jugé par les périodiques ». In : Voix conservatrices et réactionnaires dans les périodiques allemands de la révolution française à la Restauration. Bern, Berlin, etc.1999, p. 123-144.
  • « Un Goethe pour notre temps ». In : Etudes Germaniques 55/2000 (Rubrique : « Notes et Documents), p. 321-325.
  • « Le dialogue avec Diderot ». In : J.M. Valentin (dir.)  : Johann Wolfgang Goethe. L’Un, l’Autre et le Tout. Paris : Klinksieck , p. 113-129.
  • « ‚Wer vieles bringt, wird manchem etwas bringen ; / Und jeder geht zufrieden aus dem Haus’. Les épilogues et prologues de Goethe.“ In : D. Blondeau, Ch. Maillard ( dir.) : Jeux et fêtes dans l’oeuvre de J.W. Goethe. Strasbourg : Presses Universitaires de Strasbourg 2000, p. 33-46.
  • « Le Grand Cophte de Goethe entre défense de la Raison et critique de la rationalité amorale. ». In : N. Pelletier, J. Mondot, J.M. Valentin ( dir.) : L’Allemagne et la crise de la Raison. Hommage à Gilbert Merlio. Bordeaux : Presses Universitaires de Bordeaux 2001, p. 200-211.
  • « La réception du théâtre du Sturm und Drang dans les périodiques des années 1770 ; » In : R. Heitz, R. Krebs (dir.)  : Théâtre et « Publizistik » dans l’espace germanophone au XVIIIe siècle / Theater und Publizistik im deutschen Sprachraum im 18. Jahrhundert. Bern, Berlin, etc. 2001, p. 221-240.
  • « Wer ist die Schönste im ganzen Land ? Über die Relativität des Schönen bei Riedel, Wieland und Heinse. In : P. He ?elmann, M. Huesmann, H. J. Jacob (Hrsg.) „Das Schöne soll sein.“ Aisthesis in der deutschen Literatur. Festschrift für Wolfgang F. Bender. Bielfeld : Aisthesis Verlag 2001, p. 129-148.
  • « Was ist Sturm und Drang ? Periodierungsgeschichtliche Überlegungen aus Anla ? zweier Neuerscheinungen. » In : Das Achtzehnte Jahrhundert 25/2001, p. 289-293.
  • « Pierre Grappin (1915-1997. » In : Gerhard Sauder (Hrsg.) : Germanisten im Osten Frankreichs. St. Ingbert : Röhrig 2002, p. 155-176.
  • « Théâtre français et théâtre allemand à Berlin sous le règne de Frédéric II. Une histoire parallèle ? ». In : M. Fontius, J. Mondot (Hrsg.) : Französische Kultur - Aufklärung in Preu ?en. Berlin : Berlin Verlag 2001, p. 167-177.
  • « Le Faust total de Peter Stein ». In : Allemagne d’Aujourd’hui 159/2002, p.160-164.
  • « Lessing und die französische Gelehrtenrepublik Ein europäischer Dialog ? ». In : Dieter Fratzke, Wolfgang Albrecht (Hrsg.) : Lessing und Europa. Kamenz : Lessing-Museum 2002, p. 63-82 ( = 41. Kamenzer Lessing-Tage).
  • « Lenziana ». In : Etudes Germaniques 57/2002, p. 137-141. ( = Rubrique : « Notes et Documents »)
  • « In Marmontels Manier aber wie ich hoffe nicht mit seinem Pinsel. “Zerbin als ‚moralische Erzählung” ». In : I. Stephan, Hans-Gerd Winter (Hrsg.) : „Die Wunde Lenz“. J.M.R. Lenz. Leben, Werk und Rezeption. Bern, Berlin, etc. : Peter Lang 2003, p. 129-143.
  • « L’Aufklärung : évolution et phases ». In : Werner Schneiders (Hrsg.) : The Enlightenment in Europe / Les Lumières en Europe / Aufklärung in Europa. Unity and Diversity. Unité et diversité. Einheit und Vielfalt., Berlin : BWV 2003, p. 1-11.
  • « Le dialogue critique de Herder avec Diderot et Helvétius ». in  : Revue Germanique Internationale 20/2003, p. 75-87.
  • « Le jeune Schiller face au matérialisme français ». In : Revue Germanique Internationale 22/2004, p. 25-42.
  • « Der Theologe vor der Bühne. Pastors Goezes Theologische Untersuchung der heutigen deutschen Schaubühne als Streitschrift gegen das Theater und Projekt einer Idealbühn ». In : A. Martin, N. Rossbach (Hrsg.) : Bühne und Berufe in der Kulturgeschichte des Theaters. Festschrift Georg-Michael Schulz. Tübingen : Franke, 2005, p ; 43-52.
  • « Une réception productive ». Avant-propos pour le numéro thématique Goethe et l’Orient. Etudes Germaniques, 60/2005, p. 227-229.
  • « Histoire, politique et éthique dans les drames de Schiller. L’exemple de Marie Stuart » ». In : Friedrich Schiller. 200e anniversaire de sa mort. Histoire et historiographie. Numéro thématique des Etudes Germaniques, 60/2005, p. 665-679.
  • « Les Heures et les classiques weimariens : de l’association à la dissociation ». In : Schiller publiciste. Schiller als Publizist. Sous la direction de Raymond Heitz et de Roland Krebs. Bern, Berlin… :Peter Lang 2007, p. 197-218.
  • « Beau idéal et art caractéristique. Le dialogue critique entre Goethe et Alois Hirt à propos du Laocoon ». In : Médiation et convictions. Mélanges offerts à Michel Grunewald. Paris :L’Harmattan 2007, p. 313-327.
  • « L’Orient dans la Weltliteratur goethéenne ». In : L’Orient dans la culture allemande du XVIIIe et XIXe siècles. Sous la direction de Sylvie Grimm-Hamen et de Philippe Alexandre. Nancy :PUN 2007, p. 119-130.
  • « Die Wirkung des Siebenjährigen Krieges auf das französische und deutsche Theater ». In : “Krieg ist mein Lied”. Der Siebenjährige Krieg in den zeitgenössischen Medien. Hrsg. Von Wolfgang Adam und Holger Dainat. Göttingen : 2007, S. 292-296.
  • “Articles “Drame bourgeois”, “Le Faust de Goethe”, “Suisse à l’époque des Lumières”, “Voltaire”. In : Dictionnaire du monde germanique. Sous la direction d’Elisabeth Décultot, Michel Espagne et Jacques Le Rider. Paris :Bayard 2007, p. 270-271, p. 413-415, p. 1095-1096, p. 1191-1192.
  • « Le sauvage, le barbare et le civilisé dans le Voyage autour du monde de Georg Forster ». In : Le Barbare. Images phobiques et réflexions sur l’altérité dans la culture européenne. Sous la direction s de Jean Schillinger et Philippe Alexandre. Bern, Berlin… :Peter ALng 2007, p. 157-178 (=Collection Convergences 45).
  • « Le modèle tragique allemand en France 1797-1814 ». In : Etudes Germaniques 62/2007, p. 705-707 (Rubrique : « Notes et documents »).
  • « Goethe et Lenz. Histoire d’une amitié rompue ». In : Culture et humanité. Hommage à Elisabeth Genton. Textes réunis par Philippe Alexandre. Nancy :PUN 2008, p. 17-33.
  • « Wilhelm von Humboldt als Mittler zwischen Paris und Weimar ». In : Ereignis Weimar-Jena. Gesellschaft und Kultur um 1800 im internationalen Kontext. Köln, Weimar, Wien 2008, p. 217-231.
  • “Préface”. Klinger : Histoire d’un Allemand de la période la plus récente. Traduction, annotations et postface de François colson. Montpelleir :édition grèges 2009, p. 7-11.
  • « Théâtre et théâtralité dans le Voyage en Italie » ; In : Neue Einblicke in Goethes Erzählwerk-Nouveaux regards sur l’œuvre narrative de Goethe. Zu Ehren (en l’honneur de…) G.L.Fink. Heidelberg :Universitätsverlag Winter 2010, p. 155-164.
  • « L’Eternel Werther. A propos du roman de Martin Walser Ein liebender Mann ». In : Liebe in der deutschsprachigen Literatur nach 1945. L’amour au présent. Histoires d’amour de 1945 à nos jours. Festschrift für Ingrid Haag. Mélanges en l’honneur d’Ingrid Haag. Hrsg/Ed. von/par Karl Heinz Goetze et Katja Wimmer. Frankfurt a/M., Berlin…Peter Lang 2010, p. 247-255.
  • Traduction
  • (en collaboration avec Claude Ber) : Georg Kaiser : Le Lac d’Argent (Der Silbersee).Livret-Programme de l’Opéra Eclaté, 1999.
  • Divers
  • Nombreuses notes de lecture dans Etudes Germaniques, Dix-Huitième Siècle, Revue de Littérature Comparée, 18. Jahrhundert, Francia, Lenz-Jahrbuch.

Liste de diffusion

À noter

Assemblée générale UMR SIRICE 2017

Ce site de l’UMR SIRICE n’est plus actualisé depuis septembre 2017. Il est appelé à (...)

Séminaire SIRICE 2016-2017

Depuis le 15 septembre 2015, le nom de l’UMR Irice évolue en UMR SIRICE (Sorbonne-IRICE) (...)